La Bourse ou la Vie

La vraie vie c'est la littérature mais avant tout la vie c'est la vie, pas la bourse, dans tous les sens du terme, la bourse financière, ou toute autre notion d'argent. Blog minimaliste.

Le jardin zéro déchet


Au jardin comme ailleurs, il est facile et parfois très rapide de produire des déchets : ficelles plastiques pour attacher les plantes, sachets de graines, sacs en plastique, godets, etc.

Voici donc quelques premières astuces pour un jardin presque zéro déchet :

Composter : avec un jardin, et quelques palettes, impossible de ne plus faire son propre compost ! Je débute avec le mien, je crois qu’il va falloir que je me penche de plus près sur le côté technique… pour l’instant, je me contente d’y mettre pêle-mêle les mauvaises herbes et mes déchets organiques de la maison.

Utiliser les systèmes de troc disponibles : grainotheque, bourse d’échange, le Bon Coin… À Toulouse, nous avons une grainotheque à la médiathèque et une bourse d’échange va être organisée par l’association dans laquelle je suis. J’ai aussi acheté 12 pieds de fraisiers via le Bon Coin. Et mes voisins de jardin sont généreux, ainsi que ma famille et mes collègues. Le jardin, c’est le partage, ça doit circuler.

Acheter vos graines en vrac aux rayons alimentaires des magasins bio quand c’est possible (dans un sac à vrac en tissu bien sûr) : pour l’instant, j’ai testé des graines de lin pour lutter contre les doryphores, du maïs à pop corn, du tournesol. Tout à bien germé ! Je crois qu’on peut aussi semer des pois chiches et certainement beaucoup d’autres, je vais explorer cette piste…

Faire ses propres graines, d’une année sur l’autre : pas encore testé, à voir si c’est une bonne idée quand on débute.

Réutiliser des contenants pour les semis : ne mangeant pas de yaourts ou autres dans des pots en plastique, j’ai mis à contribution mes collègues et ils ont été généreux ! Tous mes tomates et piments, préalablement semés dans des boîtes à œufs elles aussi récupérées à droite à gauche, sont désormais bien installés dans ces pots de récup.

Semer dans des coquilles d’œuf : J’ai lu tout et son contraire sur cette technique, alors j’ai décidé de tester pour me faire une idée. J’y ai mis des graines de pastèque (trouvées à la grainotheque) car une fois semées, leurs racines n’aiment pas être dérangées. Je me contenterai donc d’écraser légèrement la coquille avant de tout mettre en terre. Cela fera aussi un apport de calcium et de sels minéraux à la terre. La coquille serait également un répulsif contre les limaces…Espérons que la coquille ne soit pas trop étroite pour leurs racines… Pensez à faire délicatement un petit trou au fond de la coquille pour le drainage.

Utiliser les plantes pour leurs propriétés au lieu de traiter : du lin et de la tanaisie pour repousser les doryphores, les œillets d’inde contre les nématodes, les pucerons… J’ai donc ceinturé mes pommes de terre de lin et tanaisie (j’attends que ça lève maintenant), je vais planter avec mes tomates des œillets d’inde, du basilic pour leur donner plus de goût, de la bourrache et des soucis pour attirer les pollinisateurs ! On verra si ça marche !

Faire vos propres insecticides, répulsifs, engrais : Sous forme de décoction, infusions, etc. Je ne me suis pas encore lancée, mais en prévision, j’ai un plan de consoude et un d’ortie au jardin, et je les bichonne. Semer des plantes qui amendent le sol à l’automne…

Utiliser des réservoirs d’eau installés en dessous des gouttières : on réutilise au maximum sans gâcher les eaux de pluie. Je viens de récupérer deux trop mignons poissons rouges à mettre dedans pour éviter la propagation des moustiques, car les poissons mangent leurs œufs pondus dans l’eau. J’ai aussi récupéré dans le foulée deux sortes de plantes aquatiques. Les poissons sont donc prêts pour un bel été dans le réservoir.

 

Vous avez d’autres idées ?

 

Prochain post sur le jardin : jardiner pas cher ! Ça va ensemble…

Publicités

6 commentaires sur “Le jardin zéro déchet

  1. Stéphanie Chapelle
    14/04/2017

    Je compte me lancer dans le jardinage, je vais suivre une formation sur la permaculture, je vais suivre vos progrès avec attention!!

    • labourseoulavie
      14/04/2017

      J’espère progresser alors 😉 en même, quand on part de rien, on ne peut que s’améliorer, non ?

      Bonne formation, quel beau projet !

  2. Chantal
    21/04/2017

    Bonjour,
    Je porte mes épluchures de fruits et légumes dans un composteur collectif se trouvant dans un jardin de la ville (Bordeaux). J’ai appris qu’on devait mettre à peu près la même quantité de déchets verts que de déchets provenant du bois (feuilles sèches, bois « haché », carton et que cela aide bien à la transformation en un bon compost.

  3. labourseoulavie
    22/04/2017

    Merci pour le conseil. Le problème,c’est que même si nous mangeons pas mal de légumes, nous ne sommes que deux, et les déchets semblent insuffisants face à la quantité de mauvaises herbes arrachées du jardin que je mets dans le composteur, même si j’en laisse un maximum sur le terre, sans les enlever… je vais voir…

  4. david
    22/04/2017

    Bonjour,
    pour les graines, certaines plantes sont facile à faire : carotte, radis par exemple.
    D’autre plus compliqué à faire reprendre (tomates entre autre).

    Mais les faire, c’est sympa, et sources d’économie!

  5. labourseoulavie
    27/04/2017

    Je vais tenter les faciles, pour me donner le moral, et tester aussi quelques plus difficiles, juste pour essayer ! Merci du conseil.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 12/04/2017 par dans Au jardin, Trucs et astuces.

Instagram

Après une grosse semaine de froid, j’ai enfin sorti mes vêtements d’hiver. Ils tiennent sur deux étagères et quatre cintres. Vive une garde-robe minimaliste, d’occasion, inventive et créative (enfin qui tente de l’être) !

#minimalism #minimalisme #minimalistwardrobe #wardrobe #garderobeminimaliste #hiver #winter #secondhand #vetementsdoccasion #zerodechet #zerowaste #videgrenier #thriftshop L’automne zéro déchet...
*
*
Le filet à provision, made in Normandie, m’a été offert par ma mamie 💙
*
#automne #automn #pomme #muscat #apple #zerodechet #zerowaste #bulk #vrac #madeinfrance « Collect moments, not things »... Vue de la fenêtre de notre auberge à St Cirq Lapopie. Éblouissant. 
Nous sommes parties découvrir le Lot pendant trois jours, c’est une belle escapade... Est-il encore besoin de rappeler que le minimalisme permet d’économiser et de s’offrir des moments comme celui-ci ?

#lot #stcirqlapopie #collectmomentsnotthings #midipyrénées #minimalisme  #minimalism #viewfromthewindow #automn #automne #chambreavecvue Deuxième fournée de confiture de citre ou pastèque à confiture et deuxième version : morceaux plus petits pour qu’ils soient plus confits, des morceaux de citron et moins d’agar agar. La citre a déjà un petit goût vanillé alors je n’ai pas ajouté de vanille... Un pied de citre m’a donc donné 5kg de fruits, et tout ça grâce à la gainotheque de la médiathèque de Toulouse !
#mediatheque #grainothèque #toulouse #confiture #pasteque #zerodechet #autosuffisance #jardin #potager #gardening #watermelon #jam Les salades d’hiver lèvent gentiment derrière la baie vitrée, à l’abris des limaces, avant d’aller s’implanter au jardin. Ne sont-elles pas belles ?
#potager #salades #semis #gardening #potagerbio Voilà après tout le monde (comme d’habitude) je me suis essayée au « tracker » du bullet journal... je n’ai pas encore le journal en question mais j’étais intriguée par le concept du tracker.
....
Après plusieurs semaines d’utilisation, petit bilan : je ne pense faire faire ça sur la durée mais je trouve amusant. Je pense qu’il ne faut pas le prendre comme quelque chose de culpabilisant mais au contraire, moi il m’a motivée à faire certaines activités de la liste et m’a surtout permis de réaliser tout ce que je faisais de plus que l’année dernière, sans m’en rendre compte : deux séances piscine par semaine, de la méditation, etc.  Et vous, vous en avez un ? Et un billet journal ? Qu’en pensez-vous ?

#bulletjournal #bujo #tracker
Follow La Bourse ou la Vie on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :