La Bourse ou la Vie

La vraie vie c'est la littérature mais avant tout la vie c'est la vie, pas la bourse, dans tous les sens du terme, la bourse financière, ou toute autre notion d'argent. Blog minimaliste.

Acheter ses sous-vêtements d’occasion

Je sais que je touche ici à une question délicate, voire tabou.
Moi aussi, jusqu’à il y a encore peu de temps, je ne concevais pas d’acheter mes sous-vêtements d’occasion.

Nouvelles culottesAllez, je vous montre mes nouvelles culottes : noires majoritairement et d’autres à motifs plus claires… Je ne me soucie pas de les assortir avec mon soutien-gorge car la plupart du temps… je n’en porte pas, n’en ayant pas besoin !

Mais, ainsi qu’expliqué ici et ici avec mes 10 critères pour choisir les vêtements, ayant pris la décision d’arrêter de polluer la planète, de réduire en esclavage d’autres personnes à l’autre bout du monde, j’ai du me faire à l’idée.

Mon dilemme était donc le suivant : Je ne veux rien qui vienne du bout du monde et fabriqué dans des conditions très douteuses, mais mes sous-vêtements arrivent en bout de course, alors que faire ?

Voici mes solutions :

-Pour les chaussettes : A vrai dire, on peut trouver des paires de chaussettes sur le Bon Coin, (je n’en ai pas encore vu sur les vide-greniers), sinon, on trouve très facilement des chaussettes fabriquées en France, dans les magasins type Monoprix, peut-être même des supermarchés (?) ou bien sur internet. Sur les marchés également : pour les toulousains, chaussettes très jolies et made in France au marché St Aubin, le dimanche matin (3 paires pour 10 euros) !
Pour ma part, j’avais (avant de devenir minimaliste) beaucoup trop de paires de chaussettes. J’attends donc encore avant d’en racheter. Pour l’instant, j’en ai jeté 6 paires et j’en ai encore bien assez !

-Pour les collants/leggings : Avant, je les achetais chez Monoprix, car ils sont fabriqués en Italie. Je garde cette solution en « cas d’urgence » ! Mais j’ai découvert que pour 10 fois moins cher, on trouvait des collants et autres sur les vide-greniers, et la plupart du temps, neufs ou presque. J’ai donc écumé les stands et trouvés ce printemps deux nouvelles paires de collants !
De ce côté, par contre, c’est pas comme pour les chaussettes, j’en ai jamais assez… car les collants portés à haute dose s’usent vite…

-Pour les culottes : Mon GROS problème depuis un an. Mes culottes, certaines âgées de 10 ans, étaient vraiment, mais alors vraiment en bout de course. Mais j’attendais encore et toujours, car impossible de trouver des culottes en coton (si possible bio) et équitables à des prix corrects. Dans ma ville, la moins chère des culottes répondant à cette définition coutait 20 euros. et comme j’en avais besoin de 10, le total m’a semblé vraiment exorbitant pour des culottes…
Je me suis alors rabattue sur la solution Bon Coin : des culottes neuves mais d’occasion. J’ai donc refait mon stock de 10 culottes pour moins de 20 euros, frais de port compris. Certes, elles ne sont pas bio, mais en coton, et d’occasion, j’ai donc 2 critères sur 3, et surtout, j’ai enfin des culottes présentables ! J’en ai donc jeté 10. Car « Un qui entre, un qui sort« …

Les soutiens-gorge : Là, pareil, j’en ai déjà parlé. Je trouve la solution du neuf vendu sur le Bon Coin (souvent il y a encore les étiquettes, ce qui garantit que les sous-vêtements n’ont pas été portés pour les chatouilleuses) parfaite. C’est moins onéreux, c’est plus équitable, plus écologique, que demander de plus ? Personnellement, quand j’ai acheté un soutien-gorge* de cette façon, je suis d’abord allée essayer le modèle en magasin pour voir s’il m’allait et hop. On trouve beaucoup, beaucoup de modèles vendus sur le Bon Coin, il suffit d’aller jeter un coup d’oeil pour le vérifier !

*Pour une garde-robe minimaliste, je trouve que le soutien-gorge bandeau couleur chair est le plus polyvalent. Il va sous tous les types de vêtements, c’est le plus discret, pas besoin de réfléchir. Et désormais, on en trouve de très jolis….

Publicités

2 commentaires sur “Acheter ses sous-vêtements d’occasion

  1. Tiphanie Zanchi
    18/07/2016

    Je ne trouve pas le sujet du tout tabou. Dès l’instant qu’on lave les sous-vêtements, je ne vois pas où est le problème ! Je préfère un d’occasion car au moins, les substances nocives ont été éliminées par les précédents lavages. Comme toi, je ne mets pas trop de soutien-gorge, le seul que j’ai commence à être détendu, du coup, je vais aussi regarder sur le Bon Coin. Pour les chaussettes, j’ai la solution maintenant c’est ma mère qui me les tricote. Et pour les culottes, j’utiliserai aussi le BC maintenant (avant j’achetais dans des friperies).

    • labourseoulavie
      18/07/2016

      Ma mère me tricote aussi des chaussettes, mais je les mets uniquement pour dormir 😉 elles sont en grosse laine, mais très jolies !

      Ah oui, les produits nocifs et chimiques des vêtements neufs, tu as raison, j’ai oublié d’en parler !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 16/07/2016 par dans Garde-robe minimaliste.

Instagram

Après une grosse semaine de froid, j’ai enfin sorti mes vêtements d’hiver. Ils tiennent sur deux étagères et quatre cintres. Vive une garde-robe minimaliste, d’occasion, inventive et créative (enfin qui tente de l’être) !

#minimalism #minimalisme #minimalistwardrobe #wardrobe #garderobeminimaliste #hiver #winter #secondhand #vetementsdoccasion #zerodechet #zerowaste #videgrenier #thriftshop L’automne zéro déchet...
*
*
Le filet à provision, made in Normandie, m’a été offert par ma mamie 💙
*
#automne #automn #pomme #muscat #apple #zerodechet #zerowaste #bulk #vrac #madeinfrance « Collect moments, not things »... Vue de la fenêtre de notre auberge à St Cirq Lapopie. Éblouissant. 
Nous sommes parties découvrir le Lot pendant trois jours, c’est une belle escapade... Est-il encore besoin de rappeler que le minimalisme permet d’économiser et de s’offrir des moments comme celui-ci ?

#lot #stcirqlapopie #collectmomentsnotthings #midipyrénées #minimalisme  #minimalism #viewfromthewindow #automn #automne #chambreavecvue Deuxième fournée de confiture de citre ou pastèque à confiture et deuxième version : morceaux plus petits pour qu’ils soient plus confits, des morceaux de citron et moins d’agar agar. La citre a déjà un petit goût vanillé alors je n’ai pas ajouté de vanille... Un pied de citre m’a donc donné 5kg de fruits, et tout ça grâce à la gainotheque de la médiathèque de Toulouse !
#mediatheque #grainothèque #toulouse #confiture #pasteque #zerodechet #autosuffisance #jardin #potager #gardening #watermelon #jam Les salades d’hiver lèvent gentiment derrière la baie vitrée, à l’abris des limaces, avant d’aller s’implanter au jardin. Ne sont-elles pas belles ?
#potager #salades #semis #gardening #potagerbio Voilà après tout le monde (comme d’habitude) je me suis essayée au « tracker » du bullet journal... je n’ai pas encore le journal en question mais j’étais intriguée par le concept du tracker.
....
Après plusieurs semaines d’utilisation, petit bilan : je ne pense faire faire ça sur la durée mais je trouve amusant. Je pense qu’il ne faut pas le prendre comme quelque chose de culpabilisant mais au contraire, moi il m’a motivée à faire certaines activités de la liste et m’a surtout permis de réaliser tout ce que je faisais de plus que l’année dernière, sans m’en rendre compte : deux séances piscine par semaine, de la méditation, etc.  Et vous, vous en avez un ? Et un billet journal ? Qu’en pensez-vous ?

#bulletjournal #bujo #tracker
Follow La Bourse ou la Vie on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :