La Bourse ou la Vie

La vraie vie c'est la littérature mais avant tout la vie c'est la vie, pas la bourse, dans tous les sens du terme, la bourse financière, ou toute autre notion d'argent. Blog minimaliste.

Levain maison et cuisine zéro déchet

Grâce à mon levain maison (de son petit nom Yvain), je peux maintenant faire très facilement des pizzas et des pains… D’abord, ils se conservent mieux, ils sont aussi plus sains (je sais ce qu’il y a dans mon levain : de l’eau et de la farine) et j’en ai toujours sous la main.

Yvain le levainYvain le levain après avoir été nourri : il fait plein de bulles, c’est un signe de bonne santé !

Pendant des années, j’ai pensé qu’avoir un levain maison, c’était très compliqué et que ça prenait du temps pour l’entretenir. Mais je me suis lancée et j’ai découvert que c’est totalement faux. Toutes les interdictions, les précautions données sur internet me semblent maintenant un peu exagérée. Ou bien mon levain est un un warrior, ou bien c’est tout simple et vous pouvez aussi vous lancer.

Voilà comment j’ai procédé :
Dans un pot en verre, propre, j’ai mélangé 100g de farine T80 (mais ça marche aussi avec toutes les autres) avec 100g de l’eau. Je l’ai posé dans ma cuisine recouvert d’un tissu et j’ai attendu 2 ou 3 jours. Je l’ai beaucoup senti – il y a plein de descriptifs sur internet qui disent ce que doit sentir le bon levain et ce qu’il sent lorsqu’il est pourri, soit raté. En gros, le mien a senti successivement : le vinaigre, la croûte de fromage, l’aigre*… Tout cela était finalement normal. Donc, pour résumer, s’il fait des bulles et qu’il a une odeur – parfois agressive attention, c’est normal ça aussi, ne jetez pas le levain pour autant – qui n’est pas celle du pourri pur et simple, c’est que votre levain est vivant. Bravo, vous avez créé la vie ! (Des bactéries et des levures, certes, mais c’est déjà la vie.) Maintenant, il ne vous reste plus qu’à le « nourrir ». Comme il est tout nouveau, nourrissez-le au moins 3 fois successives avant de l’utiliser.

Moi je fais au pif et ça marche très bien. Généralement, je lui donne 30g de farine et 30g d’eau. Parfois 15g de chaque quand j’en ai trop.

Quand je n’ai pas besoin de m’en servir, je le mets au frigo avec un couvercle**. Et la veille du jour où je veux faire mon pain, je le sors, le nourris, j’attends environ 15 heures et il est ensuite prêt pour l’utilisation. Attention, le levain aime qu’on pétrisse bien la pâte et qu’on la laisse lever au chaud pendant AU MOINS 4 heures pour bien lever.

*Si votre levain sent vraiment l’aigre, c’est qu’il a faim. Nourrissez-le 3 fois au moins pour atténuer l’odeur (15g à chaque fois seront suffisants). Sinon, votre levain sera actif mais donnera un léger goût aigre au pain.

**Si vous ne l’utilisez pas régulièrement, conservez-le au réfrigérateur et nourrissez-le tous les 10 jours, ça suffit. Le frais « endort » l’activité des bactéries et des levures. A ce rythme-là, je n’ai jamais trop de levain – un écueil soulevé sur internet – j’ai même plutôt le problème inverse. Il faut dire que je fais généralement un pain par semaine. Du coup, dans ces cas-là, je le nourris deux jours de suite et il reprend du volume !

Donc, avec ce levain, j’ai fait des pizzas,

Pizza aux légumesPizzas au légumes, avec sauce tomate maison : dans une poêle ou une casserole, faire revenir quelques tomates (soyez exigeants avec vos tomates : de jardin, plein champ – sinon elles rendent trop de jus – et surtout, elles sont bien meilleures), avec un peu de sucre, du sel si vous en mangez, du poivre et quelques herbes. En 10 minutes, la sauce est prête. Ensuite, mettez dessus des légumes crus (tomates, maïs acheté en épi), ou bien revenus rapidement à la poêle (poivrons, oignons, ail…) selon vos goûts. Ici, pas de fromage, je les voulais végétales mais c’est ensuite à vous de choisir votre garniture !

des pains, de toutes sortes, aux noix, aux figues séchées, natures, moulés ou en boule, pains pitas… sur la base de :

275g de farine (T80, T110…)
1g de sel (je mange très peu salé, mettez-en le double si vous êtes habitués au sel)
63g de levain
Environ 90mL d’eau (parfois plus, en fonction des farines, pour obtenir une belle boule, pas trop sèche, pas trop collante)

DSC05350Ici, pain à la poêle (à la recette précédente, j’ai ajouté à la pâte de l’huile d’olive et des herbes séchées : basilic et origan), avec houmous pois chiche/carotte (pois chiches achetés en vrac) et légumes crus pour tremper dedans, en plus du pain !
Publicités

3 commentaires sur “Levain maison et cuisine zéro déchet

  1. Tiph
    27/09/2015

    Miam miam, ça donne faim !
    Je viens d’imprimer ta recette, je vais la tester dès demain, j’espère que ça marchera !
    Merci des conseils, bonne soirée !

  2. Pingback: Quelques instantanés du weekend | La Bourse ou la Vie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 27/09/2015 par dans Cuisine sans déchet.

Instagram

Après une grosse semaine de froid, j’ai enfin sorti mes vêtements d’hiver. Ils tiennent sur deux étagères et quatre cintres. Vive une garde-robe minimaliste, d’occasion, inventive et créative (enfin qui tente de l’être) !

#minimalism #minimalisme #minimalistwardrobe #wardrobe #garderobeminimaliste #hiver #winter #secondhand #vetementsdoccasion #zerodechet #zerowaste #videgrenier #thriftshop L’automne zéro déchet...
*
*
Le filet à provision, made in Normandie, m’a été offert par ma mamie 💙
*
#automne #automn #pomme #muscat #apple #zerodechet #zerowaste #bulk #vrac #madeinfrance « Collect moments, not things »... Vue de la fenêtre de notre auberge à St Cirq Lapopie. Éblouissant. 
Nous sommes parties découvrir le Lot pendant trois jours, c’est une belle escapade... Est-il encore besoin de rappeler que le minimalisme permet d’économiser et de s’offrir des moments comme celui-ci ?

#lot #stcirqlapopie #collectmomentsnotthings #midipyrénées #minimalisme  #minimalism #viewfromthewindow #automn #automne #chambreavecvue Deuxième fournée de confiture de citre ou pastèque à confiture et deuxième version : morceaux plus petits pour qu’ils soient plus confits, des morceaux de citron et moins d’agar agar. La citre a déjà un petit goût vanillé alors je n’ai pas ajouté de vanille... Un pied de citre m’a donc donné 5kg de fruits, et tout ça grâce à la gainotheque de la médiathèque de Toulouse !
#mediatheque #grainothèque #toulouse #confiture #pasteque #zerodechet #autosuffisance #jardin #potager #gardening #watermelon #jam Les salades d’hiver lèvent gentiment derrière la baie vitrée, à l’abris des limaces, avant d’aller s’implanter au jardin. Ne sont-elles pas belles ?
#potager #salades #semis #gardening #potagerbio Voilà après tout le monde (comme d’habitude) je me suis essayée au « tracker » du bullet journal... je n’ai pas encore le journal en question mais j’étais intriguée par le concept du tracker.
....
Après plusieurs semaines d’utilisation, petit bilan : je ne pense faire faire ça sur la durée mais je trouve amusant. Je pense qu’il ne faut pas le prendre comme quelque chose de culpabilisant mais au contraire, moi il m’a motivée à faire certaines activités de la liste et m’a surtout permis de réaliser tout ce que je faisais de plus que l’année dernière, sans m’en rendre compte : deux séances piscine par semaine, de la méditation, etc.  Et vous, vous en avez un ? Et un billet journal ? Qu’en pensez-vous ?

#bulletjournal #bujo #tracker
Follow La Bourse ou la Vie on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :