La Bourse ou la Vie

La vraie vie c'est la littérature mais avant tout la vie c'est la vie, pas la bourse, dans tous les sens du terme, la bourse financière, ou toute autre notion d'argent. Blog minimaliste.

Quelques questions et considérations sur une garde-robe minimaliste

Je me pose beaucoup de question quant à ma garde-robe minimaliste. Autant, pour tout le reste, je vois clairement ce que je veux garder, ou pas, autant, pour les vêtements, je m’interroge perpétuellement. Depuis un an, je trie, je donne, je vends, et j’ai bien éliminé la moitié de ce que contenait mon armoire. Mais cette année, en sortant mes vêtements d’été, j’ai bien vu que j’étais encore loin du compte. Evidemment, mes curseurs se resserrent, l’année passée, ces vêtements me paraissaient la bonne dose, mais plus on réduit, plus la limite à atteindre est difficile à percevoir.

14 mai

Je me pose donc plusieurs questions, notamment :

1. Où est la limite entre trop de vêtements et beaucoup de vêtements ? J’imagine que la réponse à cette question est : Ca dépend des gens. Oui, certes, mais je ne suis pas bien avancée.
2. Comment faire les bons choix quand on achète ? J’ai beau savoir qu’il faut des vêtements de qualité, beaux, qui nous vont, etc., je fais encore et toujours des erreurs d’achat. J’imagine qu’avec le temps, on en fait moins, et que l’erreur fait partie de la vie. Mouais. J’en ai quand même marre de passer mon temps à revendre ce que j’ai acheté et qui finalement ne me convient pas. Je suis soit trop difficile, mais quand on veut avoir peu, il faut l’être, non ? Soit je dois apprendre à mieux faire mes choix. Mais est-ce que ça s’apprend ?
3. Comment faire les bons choix quand on trie ? J’ai trié et évacué un grand nombre de vêtements sans trop me poser de questions. Ceux que j’ai vendus, je n’y pense plus. Mais il m’en reste, mis à l’écart, en attente d’une vente Bon Coin. Or, il y a quelques jours, j’y ai remis le nez et j’ai ressorti un débardeur que je n’avais jamais porté ! Et je l’ai mis à plusieurs reprises depuis. Il est tout neuf, d’une bonne marque et d’une bonne qualité, avec une forme un peu sympa, originale. Chose qui justement m’avait rebutée jusque là (acheté il y a au moins 10 ans, misère…). Alors, si je ne peux pas me fier au bon vieux précepte : « si tu ne l’as jamais mis, tu ne le mettras jamais », je fais comment ? Je pense cependant qu’il ne faut pas trop se poser de questions. Si ce débardeur avait été vendu, et bien, tant pis pour moi, je n’y aurais pas perdu tant que ça !

Bon, je suis néanmoins, à ce jour, sûre de plusieurs choses :

1. J’ai trop de vêtements, je dois en éliminer. D’une façon ou d’autre autre. C’est mon challenge de l’été. J’ai fait la liste de tout ce que contenait mon armoire, rendez-vous en octobre pour un bilan chiffré. (Oui, je sais, j’ai la manie des chiffres… mais même temps, ça m’aide à quantifier, à visualiser les progrès, qui sinon, ne seraient pas aussi clairs à mes yeux)
2. Une garde-robe minimaliste n’est pas pour moi une garde-robe qui nous pousse à porter un « uniforme », à avoir toujours un peu la même chose, avec le confort de ne plus avoir à se demander ce qu’on met le matin. Je sais que ça fonctionne pour certains, mais moi, cette manière de faire ne me va pas. J’ai envie de créativité, de ne jamais porter la même chose, de jouer avec le peu de vêtements que j’ai. Bon, ça, c’est la théorie, parce qu’en vrai, donc, je n’ai pas « peu » de vêtements et surtout, je ne suis pas du tout assez créative. Il faut que j’y travaille.
3. Le marron, le beige, ne sont pas des couleurs qui me vont. Donc j’ai tout éliminé de ce côté là, facile. C’est tout bête, mais commençons d’abord par là, regarder en fonction de notre teint et de nos cheveux quelles couleurs nous vont ou pas. Certains le savent d’instinct, bravo, d’autres pas et se retrouvent à 30 ans passés à trier leurs vêtements marrons.
4. Je dois absolument m’en tenir à ma liste des 10 critères pour acheter des vêtements. Mais parfois, j’ai du mal… J’aurais besoin de beaucoup de temps de réflexion – je suis incapable d’un achat spontané – or, j’achète mes vêtements en majorité sur les vide-greniers, je ne peux donc pas prendre une semaine pour réfléchir ! (Merci maman de m’avoir transmis cette indécision chronique en matière d’achat de vêtements…) De la même façon, je rencontre le même problème sur le Bon Coin, car les photos sont souvent loin de la réalité et je n’ai alors que quelques secondes pour me décider quand j’ai enfin le vêtement (ou les chaussures) entre les mains.
5. Je fais quand même des progrès. Alors qu’avant, je portais quasiment exclusivement un pantalon avec un tee shirt, maintenant, j’ai bien diversifié mes tenues, je m’amuse plus et je me surprends même à porter des choses que je n’aurais pas mises pour tout l’or du monde il y a de cela encore un an. Comme quoi, ça se travaille. Je m’améliore.
6. Je veux aller de plus en plus vers une garde-robe « toutes saisons ». Autant que faire se peut, j’aimerais mettre par exemple mes débardeurs en sous-vêtements l’hiver, porter certaines jupes et robes d’été avec de gros collants quand il fait froid, etc. Alors qu’il y a encore quelques mois, cela ne me semblait pas souhaitable et même impossible, autant, aujourd’hui, je vois bien qu’au contraire, j’ai envie et je peux me diriger vers une garde-robe plus modulable ! Des vêtements qui servent toute l’année, de façons différentes, c’est vraiment la bonne solution, pour moi. A voir jusqu’où cela peut fonctionner.
7. Avoir un nombre de pièces imposé ne me convient pas. Ou alors, ne me parle pas. Pourtant, Dieu sait que j’aime les chiffres et les mesures… Mais là, je n’y arrive pas. J’ai compté ce que j’avais dans mon armoire en été, pour y voir plus clair, mais je ne fixerai pas de chiffre limite. C’est encore trop dur pour moi. Peut-être serait-ce la prochaine étape ?

Alors, en définitive, c’est bien simple, je veux : aimer, chérir, apprécier, ne jamais me lasser, être entièrement satisfaite de mes vêtements, qu’ils soient ma seconde peau. Je veux aussi chaque jour réinventer ma tenue, et chaque jour me sentir parfaitement à l’aiseet ravissante…mmm… – dans mes habits.

Maintenant que j’ai bien réfléchi* tout cela, je vais y travailler, et passer de la belle théorie à la pratique. Rendez-vous dans… 20 ans… pour un bilan !

 

* Tout ce temps passé à réfléchir à ce que l’on porte, c’est vain et futile, j’en conviens et c’est bien loin de l’idée de simplicité que je recherche. Mais d’un autre côté, je trouve aussi cette réflexion essentielle, car cela fait partie de nous, de l’image que l’on renvoie aux autres, mais surtout à nous-mêmes. Et à mon sens, cette image conditionne une grande partie, si ce n’est la totalité, de notre vie, extérieure et intérieure. Alors, je réfléchis, en espérant qu’un jour, cela me deviendra naturel, et par conséquence directe, simple et facile, sans prise de tête !

Et vous, vous faites comment ? Vous avez des conseils à me donner ?

Publicités

4 commentaires sur “Quelques questions et considérations sur une garde-robe minimaliste

  1. Pingback: Ma garde-robe en juin 2015 | La Bourse ou la Vie

  2. Pingback: Un exemple de vêtement « modulable  | «La Bourse ou la Vie

  3. Navi Fava
    16/09/2015

    1. Où est la limite entre trop de vêtements et beaucoup de vêtements ?
    Pour moi, la limite est artificielle : j’ai peu d’espace pour mes vêtements, si ça ne passe plus c’est qu’il faut trier. Je l’ai fait en début d’année et depuis, hélas, j’ai rempli de nouveau ma garde robe. Bon avec des vêtements durables et d’occasion (et d’autres je n’ai pas eu le choix, ils sont neufs). Mais, là ça redevient la cata. La limite sinon, c’est aussi de se rendre compte que durant toute une saison on a pas porté un truc et ce depuis des années (moi je change de style chaque été, donc je ne me débarrasse pas d’une robe car je ne l’ai pas mise un été).

    2. Comment faire les bons choix quand on achète ?
    Pour le choix des nouveaux vêtements, je le fais sur plusieurs aspects. Le premier : la matière, car j’ai remarqué au fil des années que je ne supportai pas certaines matières. Donc,même si coup de coeur, exit ces matières.
    Après, c’est aussi des couleurs simples, pas d’imprimé ou peu. Je me lasse des motifs alors que des couleurs non. Par contre, j’évite depuis peu de n’acheter que du noir.
    J’essaie de me souvenir des vêtements que j’adorais avant, que je ne porte plus pour x ou y raisons : cela me permet de constater que j’ai des tendances.
    Et finalement, je réfléchis toujours avec quoi je vais mettre un nouveau vêtement. Par exemple, j’ai un tee-shirt acheté en début d’été que je me voyais mettre avec un short. Finalement, les 2 ne vont pas ensemble (et oui!) et le tee shirt est très court et donc importable avec mes autres vêtements… S’il ne trouve pas de deuxième vie rapidement, il va devoir sauter…

    3. Comment faire les bons choix quand on trie ?
    Quand je trie je fais 2 ou 4 tas de vêtements : un où je sais pertinnement que je ne mets et ne mettrai jamais ces vêtements (robe trop originale, matière bizarre, etc.).
    Un autre tas, de trucs que je mets tout le temps (y en a comme mon pantalon de lin bleu que j’ai mis tout l’été ou un tee shirt noir simple).
    Un ou deux autres tas et là ça se complique : c’est ce que je mets peu. Ma solution : les enlever de mon placard, si je retourne pas nécessité en chercher un, je le garde. Je l’ai fait pour une paire de chaussure. j’ai fini par la remettre à vendre tout simplement parce que je me souvenais plus du pourquoi elles étaient à vendre : elles me font mal aux pieds au bout de 2h, sympa! J’ai été récupé une jupe simple en coton noir. Et je l’ai remise, pareil, j’ai compris pourquoi je n’en voulais plus. J’ai aussi viré de ma garde robe des vêtements que j’adorais porter mais qui ne m’allaient pas (et du coup je ne rachète plus de vêtements avec cette forme, cette couleur, etc.)
    J’espère que ça t’aide!

    Pour l’achet sur brocante, c’est vrai que le temps de réfléxion est court, alors je demande toujours l’avis à quelqu’un. Sinon, j’ai une astuce, mais il faut avoir la même situation que moi : ma soeur achète ou j’chète et on se partage les habits. Ca fait 1 mois que je n’ai pas vu une petite robe noire qu’on a achetée à deux et du coup je la retrouverai heureuse! Pour le bon coin, c’est soit ça va soit ça va pas. J’achète d’occasion mais jamais très cher, donc si jamais je fais une erreur, je revends ou je donne sans trop m’en soucier.

    Après la démarche minimaliste pour les vêtements ne doit pas amener à se débarrasser de vêtements utiles mais plutôt d’achat coup de coeur qui ne servent pas. Mais, après, chacun son aventure du minimalisme 🙂

    La garde robe toute saison : je n’y parviens décidément pas. J’ai un vrai problème depuis toute petite: un jean bleu clair c’est pour l’été et le bleu foncé ou le noir en hiver (bon je n’en ai plus, donc ça règle le problème, mais c’est pour l’exemple). Mes robes d’hiver sont en coton ou laine manches longues, autant dire, c’est pas pour l’été. Bref, j’ai une garde robe d’été et une d’hiver… Ca, je n’y peux rien… Je recycle certains trucs mais même là je ne fais pas dans le minimalisme : j’ai 3 leggings noir en coton que je porte été comme hiver (et 3 pour tourner facilement). Je ne me séparerai pas d’un d’entre eux même si ce n’est pas minimaliste, car je les mets tous.

    Enfin, se fixer des limites en termes de nombre de pièces je trouve ça arbitraire…
    Ce n’est que mon avis!

    Bien à toi

    (quel commentaire super loooooooooong!)

    • labourseoulavie
      16/09/2015

      C’est très intéressant et j’aime bien voir comment les autres gèrent leur garde-robe. Mais je pense que c’est tellement personnel qu’il faut trouver son propre système… et ça prend du temps… ça vient, finalement…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 12/06/2015 par dans Des questions sans réponse, Garde-robe minimaliste, Inspirations, Manifeste, Mode de vie.
%d blogueurs aiment cette page :