La Bourse ou la Vie

La vraie vie c'est la littérature mais avant tout la vie c'est la vie, pas la bourse, dans tous les sens du terme, la bourse financière, ou toute autre notion d'argent. Blog minimaliste.

Dire les choses

Voici le mail que j’ai envoyé au fabriquant d’un shampoing que l’on m’a offert, acheté à la Biocoop. Sur les conseils de la toujours très avisée Bea Johnson, j’ai écrit à l’entreprise – ça ne mange pas de pain – pour leur faire part de mes remarques et suggestions sur leur emballage :

Bonjour,

Je vous écris car j’ai testé votre shampoing solide (acheté à la Biocoop) que j’avais reçu en cadeau. J’ai été très satisfaite de ce produit ! Par contre, je ne l’achèterai pas moi-même, malgré toute la satisfaction qu’il m’a apportée, car votre emballage me pose un gros problème : le shampoing arrive avec un emballage plastique ET un crochet également en plastique pour suspendre l’objet. Non seulement ce crochet me semble tout à fait superflu, gadget (nous pouvons très bien le stocker dans un porte savon) mais pour un produit « bio » et vendu dans un magasin bio, la présence de cet objet est dommageable pour l’image de votre entreprise mais aussi pour la planète… Aussi, j’aimerais beaucoup pouvoir acheter votre shampoing, sans ce crochet et surtout emballé dans du papier, ou encore mieux, vendu en vrac !

En espérant que vous tiendrez compte de mon courrier,

Bien cordialement.

ShampoingL’objet du délit !

Voici le mail que j’ai reçu (très rapidement !) :

Bonjour.

Nous vous remercions pour votre mail et l’intérêt que vous portez à nos produits.

Très heureux que notre Shampoing solide vous ait apporté satisfaction à l’utilisation.

Pour ce qui est de vos remarques relatives au crochet porte-shampoing et à l’emballage, nous en prenons note et vous précisons que le Shampoing solide est habituellement vendu seul (sans crochet).

Le produit que vous avez eu est une variante promotionnelle, destinée aux consommateurs qui souhaitent garder le shampoing bien au sec entre 2 utilisations, avec un accessoire dédié.

Notre produit peut ne pas être en tous points en adéquation aux attentes des consommateurs et nous travaillons chaque jour pour progresser.

Aussi, nous vous remercions pour vos remarques et espérons que vous continuerez d’apprécier nos produits.

Cordialement.

Marketing Bernard Cosmetics

 

Voilà un autre message envoyé suite à une campagne publicitaire PLASTIFIEE du gouvernement contre le smartphone au volant :

Bonjour,

Sans contester l’importance de votre campagne publicitaire, je trouve absolument inadmissible de retrouver un « sticker » collé sur ma voiture aujourd’hui. Outre le fait que personnellement, je ne possède pas de smartphone, et que je me bats continuellement contre les prospectus déposés sur mon véhicule, le vôtre est si plastifié qu’il n’est pas recyclable. Cela me semble aberrant à l’heure où nous sommes tous prévenus et concernés par l’avenir de la planète. J’ai vu, rien que dans ma rue, nombre de vos stickers jetés dans le caniveau, ce qui veut dire que ces stickers vont se retrouver un jour ou l’autre dans l’océan, venant le polluer plus encore, et augmenter la taille des continents de plastique… Quant à celui que j’ai eu la décence de jeter dans la poubelle, il ira seulement finir à la décharge, dans laquelle il restera un très grand nombre d’années, à polluer le sous-sol. Merci encore. Il me semble donc qu’il y aurait d’autres moyens, à l’ère du numérique, pour faire passer ce message nécessaire.

Bien à vous.

Celui envoyé à l’hôtel dans lequel j’ai séjourné, pour leur suggérer un peu moins de plastique au petit-déjeuner :

Bonjour,

J’ai séjourné dans votre hôtel à la fin du mois d’avril et je tenais tout d’abord à vous remercier pour votre accueil. Ce séjour a été très agréable et nous avons beaucoup apprécié votre établissement.

Cependant, j’aimerais vous faire part d’une petite suggestion concernant votre petit-déjeuner, par ailleurs délicieux : Il serait tellement plus agréable de servir le jus d’orange dans des verres en verre et non en plastique, de même, proposer du fromage sans emballage (acheté en gros puis coupés en dés par exemple, comme cela se fait dans certains hôtels, d’autant plus que vous proposez également une délicieuse tortilla de cette manière). Cela ne serait pas plus coûteux. Soucieuse de l’environnement et des impacts du plastique sur notre santé ainsi que sur notre planète, je suis certaine que je ne suis pas la seule cliente à m’être fait cette remarque.
Quoi qu’il en soit, nous reviendrons séjourner dans votre hôtel.
Bien cordialement.
Sur un ton nettement moins sympa, enfin, celui à une entreprise qui a déposé un prospectus dans ma boîte aux lettres alors que j’ai apposé dessus un ‘Stop pub’ et que je suis en plein mois sans déchet, ça tombe encore plus mal :
Bonjour,

je vous contacte concernant votre politique publicitaire. Alors que j’ai pourtant mis, bien en évidence, un autocollant STOP PUB sur ma boîte aux lettres, je trouve ce matin un de vos prospectus ! En papier glacé de surcroît. Alors que je suis en plein effort de réduction de mes déchets, je vous avoue que je suis très en colère. Merci de préciser à vos distributeurs de respecter un minimum les usagers et ce qu’ils indiquent sur leur boîte aux lettres. Cette publicité s’ajoute à celles que vous laissiez sur les voitures et qui endommageaient les pare-brise. Il me semble donc que toute votre politique publicitaire est à revoir si vous voulez qu’elle soit efficace.

Cordialement*.

* Remarquez ma froideur, j’ai mis « Cordialement » au lieu de « Bien cordialement ». Ouais, ça fait froid dans le dos, je sais.

Maintenant que j’ai une trame, je vais m’en servir plus souvent. Prochain courrier, à la mairie de ma ville, pour leur suggérer de mettre en place un ramassage de compost et de taxer les usagers en fonction des poubelles qu’ils déposent (ou pas) pour le ramassage. Oui, on peut toujours rêver.

Publicités

2 commentaires sur “Dire les choses

  1. Amélie
    18/05/2015

    Quand j’ai lu le livre de Béa Johnson (j’ai fini par le lire, j’en entendais parler partout!), c’est l’une des idées les plus simples et les plus évidentes qui s’est révélée pour moi dans son livre. Je m’en suis même voulue de ne pas y avoir réellement pensé avant… je suis contente de lire ton post car elle a raison, nous sommes acteurs de ce qui se passe dans notre monde, non seulement par nos choix de consommation, mais également par notre capacité à interpeller les producteurs, associations, collectivités, institutions… et nous nous montrons trop souvent défaitistes en ne cherchant même pas à nous exprimer ! Donc merci pour la piqûre de rappel et d’agir aussi à ce niveau-là.

  2. labourseoulavie
    19/05/2015

    Je n’y avais pas songé avant de lire son livre, moi non plus. Quelle erreur, car c’est vrai, ça ne coûte pas grand chose de donner son opinion aux entreprises ou groupes mais on peut en tirer beaucoup de profit : d’abord, on laisse aller notre frustration (« ça va mieux en le disant », ça évite de s’aigrir ou de ruminer, ce qui n’est pas constructif et pas du tout bon pour nous) et on peut, qui sait, faire bouger les choses, surtout si nous sommes plusieurs à avoir cette démarche ! Et si on s’y met tous, alala, ça va bouger, c’est certain.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 17/05/2015 par dans Mode de vie, Réclamation.

Instagram

Après une grosse semaine de froid, j’ai enfin sorti mes vêtements d’hiver. Ils tiennent sur deux étagères et quatre cintres. Vive une garde-robe minimaliste, d’occasion, inventive et créative (enfin qui tente de l’être) !

#minimalism #minimalisme #minimalistwardrobe #wardrobe #garderobeminimaliste #hiver #winter #secondhand #vetementsdoccasion #zerodechet #zerowaste #videgrenier #thriftshop L’automne zéro déchet...
*
*
Le filet à provision, made in Normandie, m’a été offert par ma mamie 💙
*
#automne #automn #pomme #muscat #apple #zerodechet #zerowaste #bulk #vrac #madeinfrance « Collect moments, not things »... Vue de la fenêtre de notre auberge à St Cirq Lapopie. Éblouissant. 
Nous sommes parties découvrir le Lot pendant trois jours, c’est une belle escapade... Est-il encore besoin de rappeler que le minimalisme permet d’économiser et de s’offrir des moments comme celui-ci ?

#lot #stcirqlapopie #collectmomentsnotthings #midipyrénées #minimalisme  #minimalism #viewfromthewindow #automn #automne #chambreavecvue Deuxième fournée de confiture de citre ou pastèque à confiture et deuxième version : morceaux plus petits pour qu’ils soient plus confits, des morceaux de citron et moins d’agar agar. La citre a déjà un petit goût vanillé alors je n’ai pas ajouté de vanille... Un pied de citre m’a donc donné 5kg de fruits, et tout ça grâce à la gainotheque de la médiathèque de Toulouse !
#mediatheque #grainothèque #toulouse #confiture #pasteque #zerodechet #autosuffisance #jardin #potager #gardening #watermelon #jam Les salades d’hiver lèvent gentiment derrière la baie vitrée, à l’abris des limaces, avant d’aller s’implanter au jardin. Ne sont-elles pas belles ?
#potager #salades #semis #gardening #potagerbio Voilà après tout le monde (comme d’habitude) je me suis essayée au « tracker » du bullet journal... je n’ai pas encore le journal en question mais j’étais intriguée par le concept du tracker.
....
Après plusieurs semaines d’utilisation, petit bilan : je ne pense faire faire ça sur la durée mais je trouve amusant. Je pense qu’il ne faut pas le prendre comme quelque chose de culpabilisant mais au contraire, moi il m’a motivée à faire certaines activités de la liste et m’a surtout permis de réaliser tout ce que je faisais de plus que l’année dernière, sans m’en rendre compte : deux séances piscine par semaine, de la méditation, etc.  Et vous, vous en avez un ? Et un billet journal ? Qu’en pensez-vous ?

#bulletjournal #bujo #tracker
Follow La Bourse ou la Vie on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :