La Bourse ou la Vie

La vraie vie c'est la littérature mais avant tout la vie c'est la vie, pas la bourse, dans tous les sens du terme, la bourse financière, ou toute autre notion d'argent. Blog minimaliste.

Qu’est devenue la catharsis ?

Ange du Bernin

De nos jours, qu’est donc devenue la catharsis ?

Est-ce une image d’Epinal d’imaginer les spectateurs du théâtre antique vibrer tous ensemble devant une tragédie ?

Selon Wikipédia, « la catharsis ou katharsis (en grec κάθαρσις) signifie purification. La catharsis est l’épuration des passions par le moyen de la représentation dramaturgique. […] La catharsis est l’épuration des passions par le moyen de la représentation dramatique : en assistant à un spectacle théâtral, l’être humain se libère de ses pulsions, angoisses ou fantasmes en les vivant à travers le héros ou les situations représentées sous ses yeux. La catharsis désigne donc, d’abord, la transformation de l’émotion en pensée. »

Qu’en est-il alors aujourd’hui, lorsque des spectateurs, au cinéma – prenons le cinéma, qui est certainement à notre époque le divertissement le plus « grand public » qu’on puisse trouver, à l’exclusion de la télévision, qui ne peut remplir ce rôle pour diverses raisons – se trouvent confrontés aux personnages, aux émotions qu’ils ont sous les yeux ? Ces personnages, justement, en situation de conflit, en recherche de liberté, souvent, ne leur permettent donc pas d’ouvrir les yeux ? La liberté s’arrête-elle à l’écran, ne peut-elle pas se transposer dans la vie de ceux qui les observent ? Les spectateurs contemporains ne s’autoriseraient donc pas le droit à cette conquête de la liberté à laquelle ils viennent assister au cinéma ?

Qu’en retiennent les milliers (millions ?) de personnes allant voir, exemple parfait s’il en est, les films d’Agnès Jaoui et de Jean-Pierre Bacri, tellement pétris de bons sentiments et de recherche d’individualité ? Cette catégorie de films, faisant plus acte de conte ou d’histoire que de cinéma à proprement parler, ne tient cependant que par cette vocation première : dénoncer, montrer, faire voir et certainement, dans la logique des choses, inciter, par la réflexion, par le miroir tendu sous les yeux, à bouger, à changer de manière de penser, et même de vivre.

Pourtant, ce sont ces mêmes millions de spectateurs qui sortiront des salles obscures et reprendront sans accroc leur vie et continueront à rejeter et conspuer toute tentative de libération. Peut-être alors, m’objecterez-vous, une ou deux âmes, sur ces millions, se trouvera changée, aura reçu la révélation attendue. Et peut-être est-ce suffisant ?

Cependant, la question est ailleurs. La question est la suivante : comment font les autres, tous les autres, ces millions moins les une ou deux personnes pré-citées, pour se voiler la face ? pour ne pas recevoir en plein visage la réalité qui leur est révélée ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 18/04/2013 par dans Des questions sans réponse.
%d blogueurs aiment cette page :