La Bourse ou la Vie

La vraie vie c'est la littérature mais avant tout la vie c'est la vie, pas la bourse, dans tous les sens du terme, la bourse financière, ou toute autre notion d'argent. Blog minimaliste.

De la difficulté d’être différent

DSC01556 blog

A noter, je ne parle pas de faire accepter sa différence, parce que ça fait longtemps que j’ai renoncé à convaincre, mais seulement de faire exister sa différence.

Dès lors qu’une manière de vivre, un mode de vie, un fait relevant ou non d’un choix, sort de la norme édictée par la société dans laquelle nous vivons, la majorité sentencieuse, ou seulement un individu chargé, tacitement, et par lui-même, de faire appliquer cette norme et de veiller à ce que personne n’y déroge, s’élève.

Si tu annonces que tu es homosexuel, au pire, on te lynche, dans la majorité des cas, on t’annonce que tu devrais te satisfaire des quelques avancées – mineures – que le PACS offre, et surtout, on « t’accepte » comme tu es. Après tout cela, généralement, il faut dire merci pour cette tolérance et ne plus jamais dire que l’homophobie existe encore.

Si tu annonces que tu es végétarien,  sans prosélytisme – et pourtant, il y aurait à faire, mais la question n’est pas là aujourd’hui – on va alors t’expliquer à quel point la viande est utile à la santé et si bonne à manger. Alors qu’a priori, arrêtez-moi si je me trompe, ce qui est dans notre assiette et passe par notre estomac relève d’un choix exclusivement individuel et ne prive personne.

De la même manière, si tu annonces que tu manges bio, la foule hargneuse va s’empresser de vouloir te convaincre que le bio n’existe pas, que c’est une fumisterie, que tu es idiot de te laisser prendre à cette mode bobo et snob. En quoi, mais en quoi, un être humain ayant choisi ce mode d’alimentation représente-il une menace pour autrui ? Pourquoi vouloir le convaincre avant tant d’acharnement qu’il se trompe ? Pourquoi ne pas supporter l’idée de son choix différent ?

Et que dire des différences qui se voient à l’œil nu, et qui ne sont que des différences face à une norme relative ? Des collectifs racistes qui fleurissent pour dire au grand jour qu’ils veulent « vivre ensemble, mais sans toi » ?

Finalement, tout est une question de liberté, même si j’englobe choix et non-choix, couleur de peau, orientation sexuelle, etc. Pourtant, c’est bien de liberté qu’il s’agit. Liberté d’être ce que l’on est, ce que l’on veut être. Cette liberté constatée chez les autres insupporte le reste du monde, comme frustré et jaloux de ne pouvoir lui aussi s’abandonner à ses désirs et ses envies propres. Il ne peut alors que condamner celui a osé à sa place et déchaîner sur lui son torrent d’incompréhension changée en mépris, en violence, en haine primaire.

Peut-on lutter contre ce phénomène de masse ? Y a-t-il un espoir de victoire ou est-on toujours perdant à la fin, à l’instar des deux héros de Easy Rider ? Certainement, nous avons la chance de ne pas vivre dans l’Amérique puritaine, et nous pouvons espérer pouvoir vivre sereinement, dans notre coin, la vie que nous avons choisie. On peut également vivre au grand jour sa ou ses différences – car une liberté en entraîne une autre, c’est contagieux – à la seule condition d’être plutôt bien armé psychologiquement. Quant à convaincre…

Mais allez, quelle joie, cependant, d’être singulier.

Publicités

8 commentaires sur “De la difficulté d’être différent

  1. Rose E.
    11/04/2013

    Bonjour LaBourse OuLaVie 🙂

    La question n’ est elle pas plutôt, mais qui n’ est pas « différent » ? Qui ne fait pas parti d’ une minorité, ou d’ un groupe minoré ? Car en France si on prend les roux et les blonds, les végétariens, les musulmans, les boudhistes, les juifs etc …, les femmes, les gauchers, les gens pas blanc pâle, les yeux bleus ou verts, les « plus » petits, les « plus » gros, les « plus » maigres, etc … on en arrive vite à la conclusion que la somme de ces « différences » est en fait grandement majoritaire 😉
    La « différence » est une joie infinie, des territoires inconnus a découvrir et partager 🙂

  2. labourseoulavie
    13/04/2013

    C’est la vraie question, cependant, une grande majorité ne veut/ne peut pas se la poser, malheureusement. Alors la norme s’impose. Partout et toujours. Faute de courage, faute de réflexion. Et la vie devient terne, violente, triste, sale, monstrueuse parfois. Il faut résister.

  3. scien
    02/05/2013

    Ce n’est pas difficile d’être différent, il faut simplement s’accepter tel qu’on est. Je suis convaincu que l’ignorance est bien plus efficace que la lutte, car le simple fait de lutter c’est déjà admettre d’être dominé. Tout comme ceux qui veulent « changer le monde » c’est aussi un acte d’être par défaut contre qui ou quoi que ce soit.

    De mon côté ce la va faire quelques mois que j’ai décidé de vivre sans portefeuille, du moins sans carte de crédits, cash etc… je prends le strict minimum, quelques pièces de monnaie pour mon café journalier. Du coup je me sens aussi plus libre et mon compte bancaire se porte à ravir. Je ne blâme pas non plus tous celles et ceux qui « surconsomment » en masse, même si le spectacle est souvent triste à voir, ce n’est pas évident aujourd’hui de se « déconditionner » du rythme et du format de vie qu’on nous impose dès notre plus jeune âge, la solution est en nous, et ne viendra de personne d’autres.

  4. labourseoulavie
    03/05/2013

    « Ce n’est pas difficile d’être différent », je ne pense pas que les choses soient si simples que cela, malheureusement.

    • scien
      03/05/2013

      oui ce n’est pas si simple, mais il faut juste ce concentrer sur soi-même, travailler sur son indépendance et ça commence par des choses aussi simples que: qui suis-je et qu’est ce que je veux concrètement? Évidemment tous ceux qui répondront devenir riches et célèbres sont malheureusement incurables 🙂

      Je suis profondément persuadé que la solution est en nous et non dans un quelconque politique, prophète ou visionnaire…

      Il faut apprendre à penser petit car les objectifs sont plus simples à atteindre et c’est en les accumulant qu’on accompli de grandes choses.

      • Rose E.
        03/05/2013

        … et c’ est ainsi qu’ on se rend compte qu’ on est riche et célèbre en vrai 🙂 riche de vie, et aimé des siens 🙂
        je me suis permise de finir votre post scien 🙂
        bonne fin de soirée 🙂

  5. Yellow
    13/06/2013

    si la différence irrite tant la pensée dominante, cela semble être pour une simple raison: au plus profond d’eux-même, ils aimeraient arriver à se détacher de ces conventions sociales et eux aussi, acquérir cette liberté..

    « Ce n’est pas signe de bonne santé que d’être bien adapté à une société profondément malade »
    – J. Krishnamurti

  6. labourseoulavie
    03/09/2013

    ah le conditionnement… belle citation, merci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 04/04/2013 par dans Mode de vie.

Instagram

Après une grosse semaine de froid, j’ai enfin sorti mes vêtements d’hiver. Ils tiennent sur deux étagères et quatre cintres. Vive une garde-robe minimaliste, d’occasion, inventive et créative (enfin qui tente de l’être) !

#minimalism #minimalisme #minimalistwardrobe #wardrobe #garderobeminimaliste #hiver #winter #secondhand #vetementsdoccasion #zerodechet #zerowaste #videgrenier #thriftshop L’automne zéro déchet...
*
*
Le filet à provision, made in Normandie, m’a été offert par ma mamie 💙
*
#automne #automn #pomme #muscat #apple #zerodechet #zerowaste #bulk #vrac #madeinfrance « Collect moments, not things »... Vue de la fenêtre de notre auberge à St Cirq Lapopie. Éblouissant. 
Nous sommes parties découvrir le Lot pendant trois jours, c’est une belle escapade... Est-il encore besoin de rappeler que le minimalisme permet d’économiser et de s’offrir des moments comme celui-ci ?

#lot #stcirqlapopie #collectmomentsnotthings #midipyrénées #minimalisme  #minimalism #viewfromthewindow #automn #automne #chambreavecvue Deuxième fournée de confiture de citre ou pastèque à confiture et deuxième version : morceaux plus petits pour qu’ils soient plus confits, des morceaux de citron et moins d’agar agar. La citre a déjà un petit goût vanillé alors je n’ai pas ajouté de vanille... Un pied de citre m’a donc donné 5kg de fruits, et tout ça grâce à la gainotheque de la médiathèque de Toulouse !
#mediatheque #grainothèque #toulouse #confiture #pasteque #zerodechet #autosuffisance #jardin #potager #gardening #watermelon #jam Les salades d’hiver lèvent gentiment derrière la baie vitrée, à l’abris des limaces, avant d’aller s’implanter au jardin. Ne sont-elles pas belles ?
#potager #salades #semis #gardening #potagerbio Voilà après tout le monde (comme d’habitude) je me suis essayée au « tracker » du bullet journal... je n’ai pas encore le journal en question mais j’étais intriguée par le concept du tracker.
....
Après plusieurs semaines d’utilisation, petit bilan : je ne pense faire faire ça sur la durée mais je trouve amusant. Je pense qu’il ne faut pas le prendre comme quelque chose de culpabilisant mais au contraire, moi il m’a motivée à faire certaines activités de la liste et m’a surtout permis de réaliser tout ce que je faisais de plus que l’année dernière, sans m’en rendre compte : deux séances piscine par semaine, de la méditation, etc.  Et vous, vous en avez un ? Et un billet journal ? Qu’en pensez-vous ?

#bulletjournal #bujo #tracker
Follow La Bourse ou la Vie on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :